• Axelle Warnery-Hertzeisen

La psychologie positive au travail 4/6


Comment s'est passé votre entrainement au Flow? Comment est votre Engagement au travail?

Pour cet épisode 4, je vous propose de nous intéresser à l'élément no 3 du modèle PERMA:







Nous sommes des êtres sociaux : notre survie a dépendu et dépend toujours des autres. En effet le petit de l'homme ne survit pas sans les autres. Il a besoin de l'autre pour se nourrir, se protéger du froid, se protéger des prédateurs, etc. Cependant, il n'y a pas que le biologique qui est vital à la survie du petit de l'homme, le social l'est également. En effet, le bébé a besoin de communiquer pour survivre. Frédéric II, au 13e siècle, en a fait la constatation lors de son expérience sur la langue naturelle de l'être humain. Il a voulu savoir quelle langue les bébés allaient naturellement parler sans influence extérieure. Pour cela, il installa 6 bébés dans une pouponnière avec ordre d'uniquement les nourrir, les changer, les baigner sans jamais leur parler. Cette expérience fut un tragique échec. Aucun des bébés ne se mit à parler, ils se laissèrent dépérir et moururent.


Les relations sont donc vitales, fondamentales pour l'espèce humaine et elles le sont aussi pour notre bien-être. En effet, grâce aux relations, nos expériences de bien-être sont amplifiées. La joie partagée, le rire, le sentiment d'appartenance intensifient notre bien-être.


Les personnes les plus heureuses font souvent mention de relations stables et positives avec les proches (Diener et Seligman, 2002). Ainsi les connexions humaines, le soutien de nos paires sont un antidote lors de difficultés dans la vie. Et il n'y a pas que le "recevoir" qui est source de bien-être, le "donner" l'est également. C'est pourquoi les actes de gentillesse envers les autres augmentent également le bien être.


Ces observations sont valables aussi bien dans le domaine du privé que dans celui du professionnel. En effet, être soutenu par ses collègues de travail atténue, entre autres, l’effet des facteurs de stress.


Alors qu'attendons-nous pour donner du soutien, créer des liens? Et comment le faire?


La gratitude et bienveillance envers autrui et envers soi sont des pistes pour améliorer nos relations au travail et augmenter le bien être envers les autres et envers nous-même. Alors pourquoi s'en priver?


Exercices de gratitude


E-mail, paroles de gratitude

Un e-mail envoyé à ses collègues, ses subordonnés ou son supérieur pour leur exprimer votre gratitude est un outil intéressant pour améliorer les relations et le bien-être au travail. En voici un exemple:


"Salut,

J'ai bouclé le projet "Présentation" et je voulais te remercier pour ton aide. Sans ton travail, tes conseils, tes connaissances et ton soutien, le résultat aurait été différent de ce qu'il est.

Cela a été un projet très exigent. Toutefois nos discussions, nos rires ont permis d'avancer sereinement au milieu des défis et difficultés.

Je suis reconnaissante d'appartenir à ce groupe et de pouvoir compter sur des collègues comme toi!

Merci!

Une belle journée à toi."


Si vous n'êtes pas à l'aise avec l'écriture, il est tout à fait possible d'exprimer votre gratitude oralement, lors d'une discussion informelle ou d'un café, un repas.


S'auto-gratifier est également important, par exemple s'offrir une pause ou un petit chocolat, un biscuit, un fruit ou autre attention qui nous fait plaisir lorsque nous sommes arrivés au bout d'une tâche.


Le journal de gratitude ou les 5 points positifs de la journée

Le journal de gratitude ou les 5 points positifs de la journée est également un bon outil pour mettre en valeur ses relations et améliorer son bien-être.


Pour cela il vous faut un carnet, un crayon, fixer un moment dans la journée pour s'arrêter, réfléchir aux 5 points positifs de votre journée et les lister dans votre carnet. Une fois la liste faite, reprendre un à un les points positifs, s'y replonger et revivre l'émotion positive qui en découle. Réfléchir avec qui cet événement a été vécu et quelle était la valeur partagée. Vous verrez que d'autres partagent les mêmes valeurs que vous et que ce moment de partage est agréable. Finalement, ressentir l'émotion positive qui en découle et apprécier.


Attention, semer de la gratitude peut devenir contagieux et vous risquez de contaminer vos collègues! C'est génial, non?


Et vous? Comment faites-vous pour créer des relations, les cultiver, les soigner? Avez-vous des trucs et astuces à partager?


Le cinquième épisode de cette série sur la psychologie positive au travail parlera de l'élément no 4 du modèle PERMA: Meaning, le Sens.


Bibliographie:

• Arnaud, B. and Mellet, E. (2019). La Boîte à outils de la psychologie positive au travail. Malakoff: Dunod éd.

• Diener, E., Seligman, M.E.P. (2002). Very happy people. Psychological Science, 13, 80-83.

37 vues

©2018 by Quand le travail fait Aïe...  Proudly created with Wix.com